top of page

Le taux de chômage chez les personnes en situation de handicap


Historiquement, les personnes handicapées ont été confrontées à des taux de chômage plus élevés que la population générale. Les obstacles liés au handicap, tels que la discrimination, l’accès limité à l’éducation et aux formations professionnelles adaptées, ainsi que les préjugés et les stéréotypes, peuvent rendre plus difficile la possibilité pour les personnes handicapées de trouver un emploi.


Cependant les derniers constats sont encourageants ; les données publiées en juillet 2023 montrent que le taux de chômage des personnes handicapées a baissé de trois points en un an pour atteindre 12 % en 2022, son plus bas niveau depuis huit ans.


En effet,

· On constate une baisse du chômage de longue durée. Plus de 270 000 BOE sont en chômage de longue durée, soit une diminution de 10 % en un an.

· On note des retours à l’emploi qui ont bondi de 13 % en un an sur les 6 premiers mois de l’année 2022 (-2 % pour le tout public). La part des personnes en situation de handicap dans les retours à l’emploi atteint désormais 5,1 % contre 4,4 % un an auparavant.


L'amélioration de la situation économique depuis 2021 s'est concrétisée par une baisse du chômage « plus importante » pour les personnes handicapées que pour la population active en générale, a observé l'Agefiph. Le taux de chômage global est passé de 8 à 7 % entre juin 2021 et juin 2022.


Si « les indicateurs sont au vert », des « difficultés persistent » toutefois car les personnes handicapées « restent pénalisées sur le marché de l'emploi », souligne l'association. Les chômeurs en situation de handicap sont plus âgés (ils ont 48 ans en moyenne contre 39 ans pour la population générale), moins formés et moins mobiles géographiquement, si bien que 35 % seulement trouvent un travail dans les douze mois suivant leur inscription à Pôle emploi, contre 60 % pour l'ensemble des chômeurs. Dans les entreprises de plus de vingt salariés, les personnes handicapées comptaient en 2021 pour 3,5 % des effectifs, soit un taux « encore loin des 6 % posés par la loi », déplore l'Agefiph.


Quelles aides pour les entreprises qui recrutent des BOETH ?

- aide à l'accueil, à l'intégration et à l'évolution professionnelle ;

- aide à l'adaptation des situations de travail ;

- aide à la recherche de solutions pour le maintien dans l'emploi ;

- aides à l'embauche en contrat d'apprentissage ou de professionnalisation ;

- aides à l'emploi des travailleurs handicapés ;

- aide à la formation dans le cadre du maintien dans l'emploi.


Nous proposons des formations pour favoriser l'embauche et le maintient dans l'emploi des personnes en situation de handicap. RDV sur notre page HANDICAP


Sources :


2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
bottom of page