top of page

Les formations complémentaires dans un parcours VAE



Les personnes qui souhaitent s'engager dans un parcours de VAE procèdent à leur inscription sur le portail numérique mentionné à l'article R. 6411-2 en sélectionnant la certification professionnelle ou le bloc de compétences visés. Cette inscription est ouverte à toute personne qui n'est pas déjà engagée dans un parcours de formation initiale pour cette même certification professionnelle.


Lors de la construction du parcours d’accompagnement, l’architecte accompagnateur peut, s’il en constate le besoin, proposer au candidat de suivre des formations complémentaires courtes, qui lui permettront d’acquérir certaines compétences nécessaires à l’obtention du diplôme.


Les décrets d’application de la réforme de la VAE, ont introduit cette possibilité. Sont appelées “formations complémentaires courtes”, les formations d’un volume horaire de 70 heures au maximum (dans la limite du tarif horaire en vigueur), et répondant à l’un des deux objectifs ci-après :


1/ Combler un léger écart de compétences

·       entre les compétences du candidat à la VAE et celles en lien avec le référentiel du diplôme visé ;

·       ou bien entre les aptitudes du candidat et ce qu’implique une démarche de VAE (maitrise minimale de l’informatique, de la langue française, etc.).

Attention : la formation ne sera financée que si elle s’avère nécessaire pour sécuriser la réussite du projet, c’est-à-dire l’obtention du diplôme. Si l’écart de compétences est trop important, le candidat aura peut-être besoin de suivre une formation plus conséquente. Il faudra alors plutôt envisager un parcours hybride combinant VAE et formation.


2/  Répondre aux prérequis du diplôme visé

S’il est nécessaire, au sens réglementaire, d’avoir obtenu un ou plusieurs attestations de formation pour valider ce diplôme.


Quelles sont les étapes à suivre ?

-       Faire l’étude de faisabilité avec un AAP

-       Aide de l’AAP pour trouver l’organisme qui dispensera la (les) formations nécessaires (3 devis).

-       Une fois le devis validé, la formation complémentaire courte peut être programmée à n'importe quel moment du parcours du candidat.

 

Comment financer une formation courte ?

Lorsqu’un besoin de formation complémentaire est identifié par l'AAP, le nouveau parcours France VAE, peut alors prendre en charge le financement de ces actes de formation, dans la limite du budget possible.


La demande de financement passe alors entièrement par l'AAP, via la plateforme France VAE.


Le candidat n’a donc pas à s’occuper du financement de sa formation, cette dernière étant prise en charge dans le cadre du nouveau service public de la VAE.


Toutefois, le candidat s’engage à suivre le parcours qu’il a validé avec son accompagnateur. Il est également tenu de respecter les délais de prévenance et de sanction fixés par les organismes de formation, en cas de désistement.

5 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page